Les matières recyclables dans la mode

De nos jours, l’industrie de la mode est en pleine évolution, cherchant sans cesse à se réinventer pour s’adapter aux nouvelles tendances et aux préoccupations

Matières recyclables

De nos jours, l’industrie de la mode est en pleine évolution, cherchant sans cesse à se réinventer pour s’adapter aux nouvelles tendances et aux préoccupations environnementales. Parmi ces innovations, l’utilisation des matières recyclables dans la création vestimentaire gagne du terrain et représente un grand pas vers le développement durable. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les différentes matières recyclables utilisées dans la mode ainsi que leurs avantages et limites.

Les matières recyclables : qu’est-ce que c’est ?

En règle générale, on définit les matières recyclables comme toutes les substances qui peuvent être transformées après avoir été portées ou utilisées, pour être revalorisées sous forme de nouveaux produits. Ainsi, un grand nombre de textiles issus de déchets ou de chutes de production peuvent entrer dans cette catégorie. Parmi les principaux matériaux concernés, on retrouve le coton, le lin, le chanvre et les fibres synthétiques, tels que le polyester et le nylon.

Comment sont-elles utilisées dans la mode ?

L’industrie de la mode fait preuve d’innovation et propose régulièrement de nouvelles techniques pour valoriser les matières recyclables. On distingue ainsi plusieurs méthodes et traitements pour intégrer ces matériaux dans la production de vêtements et d’accessoires.

Le recyclage mécanique

Il s’agit de l’une des méthodes les plus courantes, qui consiste à déconstruire mécaniquement des textiles pour en récupérer les fibres, qui seront ensuite filées et tissées pour donner naissance à un nouveau textile. Cette technique est surtout adaptée pour le coton, le lin et le chanvre.

Le recyclage chimique

Cette technique requiert l’usage de solvants pour dissoudre les textiles et en extraire les fibres, qui seront par la suite régénérées sous forme de nouveaux matériaux. Ce procédé est particulièrement adapté aux fibres synthétiques comme le polyester et le nylon, mais il peut également s’appliquer au coton.

L’utilisation directe de déchets

Dans certains cas, il est possible d’utiliser des déchets ou des chutes de production telles quelles pour confectionner des vêtements. Par exemple, des morceaux de tissu inutilisés peuvent être cousus entre eux pour créer une pièce unique, dans un esprit “patchwork”.

Des textiles fabriqués à partir de déchets plastiques

Des boîtes de shampoing et de produits en plastique ainsi que des bouteilles en plastique entourent le sigle de recyclage de couleur vert.

L’un des matériaux les plus étonnants exploités dans l’industrie de la mode écologique est le plastique recyclé. Il provient principalement de bouteilles en plastique collectées lors des opérations de nettoyage des océans ou récupérées dans des centres de tri de poubelle. Le processus de fabrication consiste à broyer ces déchets plastiques pour les transformer en fibres synthétiques, qui peuvent ensuite être tissées pour créer divers types de vêtements, mais également des sacs, des contenants et des emballages.

Le polyester recyclé

Le polyester recyclé est actuellement l’une des fibres synthétiques les plus couramment utilisées dans l’industrie textile. Il présente l’avantage d’être très résistant, facile d’entretien et compatible avec de nombreuses techniques d’impression. De plus, sa production requiert 75 % moins d’énergie et génère 40 % moins de CO2 que la production de polyester vierge.

L’élasthanne recyclé

Tout comme le polyester, l’élasthanne peut également être fabriqué à partir de plastiques recyclés. L’élasthanne recyclé, aussi connu sous le nom de spandex ou Lycra, est une fibre élastique et résistante utilisée principalement dans les vêtements de sport, de détente et de yoga. Sa production génère trois fois moins d’émissions de gaz à effet de serre que celle de l’élasthanne vierge.

Les fibres naturelles issues de sources durables

En plus des textiles synthétiques fabriqués à partir de déchets plastiques, on trouve également un grand nombre de fibres naturelles issues de sources renouvelables qui sont exploitées dans la mode écologique. Ces matières premières ont pour avantage d’être biodégradables et de provenir généralement de cultures respectueuses de l’environnement.

Le coton bio

Le coton bio est cultivé sans pesticides ni engrais chimiques, ce qui permet de préserver la qualité des sols, de l’eau et de l’air. Cette culture durable permet de réduire considérablement l’impact environnemental lié à la production de cotons conventionnels. De plus, le coton bio est très doux et confortable, ce qui en fait une alternative idéale pour les vêtements et autres accessoires de mode.

La viscose issue de forêts gérées durablement

La viscose est une fibre artificielle fabriquée à partir de cellulose d’arbres. Pour garantir un approvisionnement durable et respectueux de l’environnement, il est essentiel de choisir des fibres de viscose issues de forêts gérées selon les principes du Forest Stewardship Council (FSC). La viscose présente un toucher soyeux et une grande capacité d’absorption, la rendant agréable à porter en toutes saisons.

Les matériaux innovants et écologiques

Au-delà des textiles classiques issus de sources renouvelables ou recyclées, plusieurs matériaux innovants et respectueux de l’environnement ont fait leur apparition dans le monde de la mode, témoignant de l’engagement des créateurs et des marques pour le développement durable.

Le cuir végétal

Produit à partir de matières premières naturelles comme la cire végétale, les fibres de coton et de lin ou encore les déchets de pommes, le cuir végétal est une alternative écologique et éthique au cuir animal. Il offre un aspect et une texture similaires à celles du cuir traditionnel, tout en étant plus soucieux de l’environnement et des droits des animaux.

Les fibres de fruits

Deux bacs à ordure de couleur vert et violet pastel d'où sortent des peaux de bananes et des éclats de coquilles d'oeufs. Le logo de recyclage de couleur vert pastel se trouve au dessus des bacs à ordure.

Pour aller encore plus loin dans l’utilisation de matériaux durables et originaux, certaines entreprises misent sur les fibres de fruits, notamment de la peau d’ananas, de bananes ou encore de raisins. Ces matières permettent de donner une seconde vie aux déchets agricoles et alimentaires et offrent un aspect unique à une gamme variée de vêtements et accessoires de mode.

Les avantages des matières recyclables

L’utilisation de matières recyclables présente de nombreux bénéfices pour l’environnement ainsi que pour les entreprises et les consommateurs.

La réduction de l’empreinte écologique

En favorisant le recyclage, on limite le recours à des ressources naturelles pour produire de nouveaux textiles, ce qui permet notamment de réduire la pollution due à la production et la consommation d’eau. De plus, en revalorisant des déchets, on évite leur stockage dans des sites d’enfouissement ou leur incinération, deux procédés nuisibles pour l’environnement. Il faut ajouter également l’utilisation d’emballages recyclables comme le papier ou le carton.

Une production locale et durable

Le recyclage textile permet de créer de véritables filières locales de réemploi et de valorisation, qui favorisent une économie circulaire. En soutenant ce type de production durant leur processus d’achat, les consommateurs encouragent les entreprises à adopter des pratiques plus écoresponsables et à investir dans des technologies innovantes.

Un argument marketing

Pour les marques, mettre en avant l’utilisation de matières recyclables est un atout commercial important qui séduit une clientèle sensible aux questions écologiques et soucieuse de la provenance et de la qualité des produits qu’elle achète.

Les principales tendances autour des matières recyclables dans la mode

Plusieurs mouvements se dessinent aujourd’hui autour de l’utilisation des matières recyclables. Voici quelques- unes des grandes tendances qui marquent le secteur de la mode actuellement :

  • L’écoconception : elle vise à intégrer les principes du développement durable dès la conception d’un produit, en optimisant notamment l’utilisation des ressources et en minimisant au maximum l’impact environnemental.
  • Les collaborations entre marques : certaines enseignes s’associent pour proposer ensemble des collections réalisées à partir de matériaux recyclés, stimulant ainsi la créativité et l’innovation tout en mettant en avant leur engagement écologique.
  • Le développement de matières recyclées innovantes : on assiste actuellement à l’apparition de nouveaux matériaux issus du recyclage, tels que le cuir “vegan” ou encore des textiles réalisés à partir de plastiques récupérés dans les océans.
  • Les marques engagées : en France, de plus en plus d’entreprises intègrent une démarche globale et transparente en faveur du développement durable, avec la mise en place de certifications et labels garantissant l’utilisation de matières recyclables et la qualité de la production.

Les défis et enjeux du recyclage dans la mode

Même si l’adoption des matières recyclables par l’industrie de la mode constitue une étape cruciale en faveur du développement durable, il reste encore de nombreux obstacles à surmonter pour atteindre une véritable économie circulaire dans le secteur vestimentaire. Parmi ces défis, on peut citer :

Une femme donnant un jean usagé sorti d'un carton rempli de jean, à une autre femme.
  • La collecte et le tri des déchets textiles : Pour favoriser le recyclage des vêtements usagés, il est crucial de mettre en place des systèmes de collecte efficaces et de sensibiliser les consommateurs au tri des textiles.
  • L’amélioration des technologies de recyclage : Le développement de techniques de recyclage performantes et économes en énergie est essentiel pour réduire l’impact écologique de la production textile.
  • La collaboration entre les acteurs de la mode : La mise en commun des savoir-faire et des ressources entre les créateurs, les fabricants et les distributeurs est primordiale pour développer une mode plus verte et responsable.

Les matières recyclables : en résumé

En somme, l’intégration des matières recyclables dans la mode représente un tournant majeur vers une industrie plus respectueuse de l’environnement. Toutefois, il est nécessaire que les acteurs de la mode continuent d’innover et de travailler ensemble pour relever les défis liés au recyclage et assurer un avenir durable à ce secteur en pleine mutation.

Nos derniers articles

Panier
Retour en haut

Inscrivez-vous à notre newsletter

→  C’est promis on ne vous spammera pas !